Tryptophane

Un nutriment-clé pour la croissance et la consommation


Dans les formules alimentaires européennes, le tryptophane est généralement le quatrième acide aminé limitant après la lysine, la thréonine et les acides aminés soufrés (méthionine + cystine) chez le porcelet et très souvent le troisième acide aminé limitant après la lysine et la thréonine chez le porc en croissance. Comme la lysine et la thréonine dont il est complémentaire, le tryptophane est un acide aminé indispensable pour le dépôt de protéines corporelles et la croissance. Ainsi, une carence en tryptophane affectera la valorisation des autres acides aminés alimentaires et donc la croissance des animaux.

Hormis son utilisation pour la synthèse protéique, le tryptophane est impliqué dans de nombreuses fonctions biologiques comme la régulation de l'appétit, la réponse immunitaire et le maintien d'un bon état de santé (Figure 1).

Figure 1. Schéma global des rôles biologiques du tryptophane et de leurs implications sur la croissance animale.

Le "L-Tryptophan 98% Feed Grade" est utilisé pour supplémenter les aliments pour animaux de façon à satisfaire leur besoin en tryptophane digestible. Il convient particulièrement aux porcelets en phase post-sevrage puisqu'il stimule l'ingestion d'aliment et limite les effets néfastes d'un environnement défavorable sur la santé. La supplémentation permet ainsi d'améliorer les performances de croissance.

Maximiser l'ingestion d'aliment est un objectif important tant en porcelet qu'en truie en lactation. Chez ces deux catégories d'animaux, la supplémentation en L-Tryptophane d'un régime déficitaire s'avère efficace pour améliorer l'ingestion. Cet effet est dû au fait que le tryptophane est impliqué dans la régulation de l'appétit. Une méta-analyse publiée regroupant 37 essais estime le besoin en Trp:Lys DIS à 22% pour maximiser la consommation et le gain de poids (Figure 2).

Figure 2. Méta-analyse : estimation du besoin tryptophane sur lysine digestible iléal standardisé (Trp:Lys DIS) pour des porcelets entre 7 et 25 kg de poids vif ; le gain moyen quotidien (GMQ) et la consommation moyenne journalière (CMJ) sont maximisés.

Pendant la phase post-sevrage, les régimes alimentaires jouent un rôle dans la stimulation de la croissance, de l'ingestion alimentaire, du maintien d'un bon état sanitaire et dans le contrôle du stress. Le tryptophane étant impliqué dans chacune de ces fonctions, il est primordial d'assurer un apport suffisant de tryptophane dans les aliments pour porcelets.

Concernant les porcs en croissance, une méta-analyse de 11 essais a permis d'estimer le besoin Trp:Lys DIS à 20% pour maximiser la croissance et l'efficacité alimentaire (Figure 3).

Figure 3. Méta-analyse : estimation du besoin tryptophane sur lysine digestible iléal standardisé (Trp:Lys DIS) pour des porcs entre 25 et 120 kg de poids vif ; le gain moyen quotidien (GMQ) et l'efficacité alimentaire sont maximisés.

Le L-Tryptophane pour de meilleures performances en conditions sanitaires difficiles

Le tryptophane est un nutriment impliqué dans de nombreuses fonctions biologiques. Différents essais ont démontré qu'un statut sanitaire dégradé induit une diminution du tryptophane plasmatique, ce qui reflète l'utilisation spécifique de cet acide aminé pour satisfaire les fonctions immunitaires des animaux (pour plus de détails, voir Santé et nutrition des acides aminés).

Ces résultats soulignent l'importance de garantir un niveau de tryptophane à 22% Trp:Lys DIS dans l'aliment des porcelets en conditions pratiques d'élevage.

Les tableaux ci-dessous résument les propositions d'AJINOMOTO EUROLYSINE S.A.S. pour le besoin en tryptophane par espèce et par stade de croissance lorsque cela se justifie. Ces besoins, conformément au concept de la protéine idéale, sont exprimés relativement à la lysine en base DIS pour le porc et DV pour la volaille.

Porcs en croissance
Porcelets Croissance Finition
Tryptophane:Lysine DIS (%) 22 20 19
Truie en lactation
Tryptophane:Lysine DIS (%) 24
Volaille
Poulet de chair Poules pondeuses
Tryptophane:Lysine DV (%) 17 24

Comme pour la L-Lysine et la L-Thréonine, la supplémentation en L-Tryptophane constitue un moyen simple, efficace et précis d'ajuster les apports en tryptophane aux besoins des animaux pour optimiser le résultat technico-économique de la production en particulier dans les situations où l'ingestion est le premier facteur limitant des performances d'élevage. La supplémentation en L-Tryptophane contribue également à une meilleure valorisation des autres acides aminés et de l'aliment en général. Associé à la L-Lysine et à la L-Thréonine, le L-Tryptophane permet d'abaisser davantage le taux de protéines des aliments et ainsi de limiter les rejets azotés des élevages dans l'environnement. Chez le porcelet, ces aliments à teneur en protéines de plus en plus basse sont une pratique courante pour limiter les risques d'apparition de troubles digestifs. De même que pour la L-Lysine et la L-Thréonine, le L-Tryptophane étant 100% digestible sa valorisation par l'animal est très supérieure à celle du tryptophane natif des protéines végétales.

La plaquette ci-dessous présente de façon concise le rôle du tryptophane et l'intérêt d'une supplémentation des aliments pour animaux en L-Tryptophane :

L'article ci-dessous présente des données sur le besoin en tryptophane en porcelets ainsi que ses facteurs de variation :

 

Plus d'information dans nos bulletins techniques ; de nombreux résultats expérimentaux y sont reportés :

 

Haut