Teneurs et digestibilités
des acides aminés
dans les matières premières


La seule et unique façon d'évaluer la teneur en acides aminés des matières premières est d'analyser des échantillons en utilisant des méthodes spécifiques. Le contenu en acides aminés peut être mesuré avec une bonne précision en utilisant des méthodes de référence dans un laboratoire reconnu. Les niveaux de répétabilité et reproductibilité sont au moins équivalents à ceux des analyses proximales. Dans le cas où ces analyses ne peuvent être réalisées, le formulateur aura besoin d'évaluer de façon indirecte les teneurs en acides aminés de ses matières premières. Dans notre bulletin technique N°32, des valeurs table de teneurs en acides aminés de 27 matières premières et des régressions linéaires entre l'azote et chacun des acides aminés ont été établies à partir de la base de données du laboratoire d'AJINOMOTO EUROLYSINE S.A.S..

Contrairement aux acides aminés libres qui sont 100% digestibles, les acides aminés apportés par les protéines alimentaires ne sont pas entièrement absorbés au niveau du tube digestif de l'animal. La quantité de chaque acide aminé qui sera absorbée dépend directement des processus de digestion des protéines alimentaires, de l'espèce considérée, du type de matière première utilisée (variété, structure des protéines, teneur en fibres alimentaires, ...) et de l'acide aminé considéré. La façon la plus efficace de formuler des aliments pour monogastriques est donc d'utiliser les valeurs d'acides aminés digestibles plutôt que totales. La connaissance de la digestibilité de chaque acide aminé pour chaque matière première est donc essentielle pour ajuster précisément l'apport alimentaire en acides aminés aux besoins des animaux.

Figure 1. Impact du system total vs. digestible ileal apparent (DIA) vs. digestible ileal standardisé (DIS) sur les valeurs d'acides aminés

Progressivement, la notion de digestibilité a évolué tant sur le plan méthodologique que sur le plan conceptuel. Initialement mesurée au niveau fécal, la digestibilité est désormais mesurée au niveau iléal en raison des remaniements dus à la flore microbienne du gros intestin. En effet, les acides aminés non digérés au niveau iléal peuvent être catabolisés par les bactéries du gros intestin ou utilisés par celles-ci pour la synthèse de protéines microbiennes. D'autre part, certains acides aminés sont synthétisés de novo par les bactéries sans pouvoir être absorbés par l'animal, lesquels se retrouvent finalement dans les fèces. Ainsi, la proportion d'azote d'origine microbienne au niveau fécal peut représenter 65 à 90% de l'azote fécal total. La digestibilité iléale reflète donc beaucoup mieux que la digestibilité fécale l'absorption des acides aminés au niveau du tube digestif.

Toutefois, le profil des acides aminés à la sortie de l'intestin grêle n'est pas seulement la résultante de l'absorption des acides aminés alimentaires. Les processus de digestion s'accompagnent également de sécrétions de sucs digestifs, de mucines et d'immunoglobulines et de desquamations cellulaires dont les éléments protéiques se mêlent aux protéines d'origine alimentaire dans la lumière intestinale. Ces sécrétions sont partiellement digérées et réabsorbées, mais une partie, qui représente entre 10 et 80% de l'azote présent dans les digesta iléaux, échappe à la réabsorption. Cette fraction d'origine endogène peut être mesurée en distribuant aux animaux un régime protéiprive. Cette technique, bien que ne permettant de mesurer que les pertes endogènes basales ou non-spécifiques, a permis de proposer des coefficients de digestibilité iléale apparente (DIA) corrigés, encore appelés coefficients de digestibilité iléale vraie ou standardisée (DIS), c'est-à-dire corrigés des pertes endogènes basales (Figure 1).

Les principales tables publiées et disponibles à ce jour pour la formulation rapportent des coefficients DIS pour formuler les teneurs en acides aminés des aliments au plus près de leur vraie disponibilité pour l'animal. Le logiciel Evapig® qui utilise les informations de la table de composition des matières premières INRA-AFZ, est le seul à proposer une interface interactive pour estimer les teneurs en acides aminés d'un grand nombre de matières premières, leurs digestibilités et leurs teneurs en énergie nette.

  • Tables de composition et de valeur nutritive des matières premières destinées aux animaux d'élevage : porcs, volailles, bovins, ovins, caprins, lapins, chevaux, poissons.
    Sauvant D., Perez J.-M., Tran G. Eds. ISBN 9076998418 2004, 304 p. INRA Editions Versailles

    Pour plus d'informations, visitez les sites de l'INRA et de l'AFZ :


 

Plus d'information dans nos bulletins techniques ; de nombreux résultats expérimentaux y sont reportés :

 

Haut